Précarité menstruelle : Notre lutte

La précarité menstruelle touche 1,5 millions de personnes en France. Dans le monde, on décompte près de 500 millions de personnes réglées en situation de précarité menstruelle. On s'est donc demandé : comment lutter contre la précarité menstruelle à notre échelle ? On vous explique tout sur la précarité menstruelle et comment nous avons décidé de lutter contre. Et comment vous pouvez également agir de votre côté.

Qu’est ce que la précarité menstruelle ?

La précarité menstruelle, c’est la difficulté, voir même, le manque total d’accès, des personnes menstruées, aux protections hygiéniques pour des raisons financières.

Elle peut avoir diverses conséquences à savoir :

  • L’exclusion sociale, et dont fait partie le décrochage scolaire, ou encore,
  • Une diminution des opportunités (professionnelle notamment)
  • Choisir entre s’alimenter ou se protéger pendant ses menstruations
  • Manquer le travail, pouvant conduire à la perte de son emploi,
  • La mise en danger de la personne, d’un point de vue santé. En effet, se changer peu ou pas du tout, pendant ses règles peut provoquer des infections dont la plus grave est le choc toxique.


A travers le monde, la précarité menstruelle peut être due à un manque d’infrastructures, à la culture du pays, à un manque d’informations, ou encore à un coût des protections hygiéniques trop élevé.

Dans le monde, près d’une femme sur 10 ne pourrait pas avoir accès à des protections périodiques. Ces personnes là, sont dans l’obligation de parfois fabriquer elles-mêmes, leurs propres protections hygiéniques. Bien entendu, l’hygiène et l’inefficacité de ce type de protections ne leur permet généralement pas de vivre “normalement” pendant leurs menstruations, et conditionne donc parfois une exclusion.

Quel est le coût des règles dans la vie d’une femme ?

D’après l’article de “Le Monde”, sur la précarité menstruelle, lorsqu’on sait que les protections hygiéniques coûtent en moyenne, 3700€, dans la vie d’une personne menstruée, on peut aisément comprendre que certaines personnes se retrouvent en situation de précarité menstruelle. Évidemment ce coût est à voir à la hausse si le flux est très abondant. 

A cela nous pouvons ajouter les sous-vêtements jetés à cause des tâches et rachetés, les médicaments (souvent non remboursés en France, et quasi jamais remboursés dans le monde) pour lutter contre les douleurs, les rendez-vous gynécologiques (généralement une fois par an en France dès le premier rapport sexuel), la prise de pilule (souvent non remboursée) qui est parfois utilisée pour diminuer le flux et les douleurs. Nous pouvons donc compter en supplément à minima 100 – 150 euros par an en plus.

Les personnes menstruées on généralement leurs règles pendant 28 ans, on vous laisse faire le calcul …Une personne menstruée doit donc débourser tout au long de sa vie, l’équivalent du prix d’une petite voiture neuve …

La précarité menstruelle en France

Sur 500 millions de personnes en situation de précarité menstruelle à travers le monde, on en compte 1,5 à 2 millions en France, soit 0,4%. Dans cette tranche de la population française, plusieurs “stades” existent.

En France, la précarité menstruelle touche essentiellement :

  • les personnes sans-abris ou sans domicile fixe
  • les jeunes et les étudiants précaires
  • les personnes menstruées en prison
  • les personnes en situation de précarité (petit salaire, chômage, rsa avec ou sans enfants par exemple). 

 

C’est fou de se dire qu’en 2021, autant de jeunes, moins jeunes filles et jeunes femmes, mères de familles, ou plus largement, personnes menstruées puissent se retrouver dans cette situation.

Ce sujet a été jusque là tue, et n’existait pas … Depuis quelques années, la précarité menstruelle commence à être montrée du doigt et prise au sérieux.

Dans un monde idéal, une protection hygiénique gratuite serait normale…  Mais ce n’est hélas pas le cas aujourd’hui…

En France, de plus en plus d’initiatives émergent de la part de la sécurité sociale étudiante. On a d’ailleurs écrit un article sur le sujet. Le gouvernement finance en 2021 l’accès aux protections périodiques dans les universités. Des associations de distribution de protections hygiéniques se forment régulièrement (règles élémentaires …). La FAGE, l’Association nationale des étudiants sages-Femmes (ANESF) a d’ailleurs publié une enquête qui a révélé l’urgence de la nécessité de prendre en charge ces personnes.

La lutte contre la précarité menstruelle doit tout de même continuer pour faciliter l’accès aux protections périodiques notamment dans les prisons, les rues et les lieux publics.

Nos actions pour agir contre la précarité menstruelle

Nous sommes tous concernés par cette problématique. y compris MÏU. C’est pour cela que nous essayons à notre niveau de petite entreprise française de lutter contre la précarité menstruelle.

Il est bien évidemment difficile pour nous de proposer nos protections hygiéniques gratuitement. Mais ce n’est pas pour autant que nous ne pouvons rien faire. C’est pour cette raison que nous proposons diverses solutions aux personnes en situation de précarité.

Nous avons donc mis en place un formulaire de contact pour les étudiants, chômeur, rsa…etc.  Ce formulaire permet de faire bénéficier de -15% sur tous les produits MÏU aux personnes en situation de précarité.

Comme vous le savez, MÏU vous propose des protections périodiques réutilisables. Passer à ce type de protections peut parfois nécessiter un investissement de départ plus élevé que des protections jetables. Cependant, cet investissement est rentabilisé sur le long terme. Afin de faciliter votre transition aux protections réutilisables, nous avons mis en place un paiement en deux et trois fois sans frais ( nous prenons les frais ) à partir de 100€ d’achat.

Enfin, MÏU propose de l’achat de gros aux BDE (bureau des étudiants) et autres structures (CE, mutuelles …), dans le but de faire bénéficier d’un prix revendeur très intéressant.
Si vous ne le saviez pas, et faites partie de ce type de structures/associations, n’hésitez pas à en parler autour de vous et à prendre contact avec nous à coucou@miu-cup.com

Comment lutter contre la précarité menstruelle ?

Nous pouvons tous agir à notre échelle. La plus simple des façons est de s’appuyer sur des acteurs déjà engagés dans ce combat.

Par exemple, l’association règles élémentaires, la référence en France en termes de collecte et de distribution de protections périodiques. L’association met à disposition sur son site internet, un outil simple de planification et organisation de collectes de protection périodiques. En gros, tout le monde peut organiser sa collecte. Vous pouvez aussi simplement faire des dons. L’association accepte tous les types de protections périodiques (jetables et réutilisables comme les cup menstruelles, les serviettes lavables et les culottes menstruelles) ainsi que les produits d’hygiène (lingettes et autres).

Vous pouvez aussi :

  • Envoyer des protections périodiques au SAMU social qui s’occupera de les distribuer.
  • Engagez vous dans les BDE (si vous êtes étudiant.e), et proposez un projet de distributeur de protections.
  • Aider des personnes que vous connaissez et qui sont en situation de précarité en leur fournissant, lorsque vous le pouvez, des protections hygiéniques.

 

Le plus important est de ne pas fermer les yeux face à ce problème. Nous avons un devoir de sensibiliser les personnes à cette problématique. En parler c’est déjà agir.

Voilà tous nos petits conseils pour agir contre la précarité menstruelle.

N’hésitez pas à partager notre article, à nous écrire en commentaire ou un mail pour nous partager votre expérience.

Gros bisous de la Team MÏU

- vos produits préf -
Envie de nous aider à changer le monde?
Rejoins nous sur les rÉsEaux
Quelle cup est faite pour
toi ?
Qui est MÏU ?
MÏU prend soin des Minous et de la 🌍, grâce à des alternatives aux protections périodiques classiques, comme des Coupes menstruelles, des culottes menstruelles et des serviettes lavables.
 
Que des produits sains et sans produits toxiques, réutilisables pendant plusieurs années. 
 
MÏU, plus qu’une marque, c’est un mouvement qui veut changer le monde 💪🏻 

Laisser un commentaire

";