MÏU s’engage pour la scolarisation des enfants dans le monde

Saviez-vous que le 7 août, c’est la journée international de l’éducation ?

Selon les données de l’Institut de statistique de l’UNESCO (ISU), en 2018, environ 263 millions d’enfants, d’adolescents et de jeunes dans le monde (un sur cinq) ne sont pas scolarisés…

« L’éducation est l’arme la plus puissante que vous pouvez utiliser pour changer le monde. »
Nelson Mandela

Une journée très importante pour MÏU. Comme le grand Mandela, nous sommes persuadés que l’éducation est une clef essentielle pour changer le monde et donner les mêmes chances à tous 💪

Au-delà des produits que l’on propose, on espère, et on fait tout pour, avoir un impact sur le monde qui nous entoure ! Avec des contraintes de fabrication pour respecter votre santé et la planète (et on vous jure parfois c’est pas facile) mais aussi en poussant les femmes à s’accepter, s’éveiller et prendre confiance en elles.

Parce que les actions valent mieux que mille mots, on a décidé de faire bouger les choses en s’engageant pour l’éducation de petites filles à travers le monde, aux côtés de l’association un enfant par la main ❤️ #changerlemonde

Il y a quelques années, j’ai lu un livre qui s’appelle “la tresse”, c’est l’histoire de trois femmes qui s’entrelacent, dont celle d’une jeune fille qui vit en Inde qui fait partie des intouchables, des gens “si impurs” qu’ils ne peuvent même pas faire partie d’une caste… Et sa maman, fait tout pour la sortir de ça et lui offrir un meilleure vie que celle qu’elle avait elle même eu. Je vous le conseille, il est magnifique ❤️

Et je me suis posée la question “quelle aurait été ma vie, si j’étais née la bas”, je sais que certaines personnes vivent très mal en France, mais nous vivons quand même dans une démocratie, un pays de droits et d’éducation. Quelles perspectives ont ces jeunes filles, qui ne vont pas à l’école ou vraiment pas très longtemps ?

Depuis ce jour, je me suis promis que grâce à MÏU, on ferait tout ce qu’on pourrait pour faire évoluer ça.

L’association : Un enfant par la main

Son but est de mettre en place des solutions pérennes afin de pallier aux problèmes de développement qui touchent les enfants mais aussi leurs familles: pour la scolarisation, l’accès à l’eau et l’électricité, à la santé. Leur champ d’action est assez large.

Ils sont présents dans une vingtaine de pays et font partie d’un réseau d’acteurs internationaux “ChildFund Alliance” ce qui lui permet d’avoir des collaborateurs présents sur le terrain au plus proche de ces enfants, partout à travers la planète. 

Concrètement, ils vont : 

👉 scolariser un max enfants, en payant les frais de scolarisation et en leur fournissant le matériel nécessaire à un bon apprentissage 

👉aider leurs familles ainsi que le village dans lequel ils habitent, pour favoriser les chances à long termes de ces enfants. Par exemple, l’asso construit des accès à l’eau directement dans les villages pour que les enfants puissent aller à l’école plutôt qu’aller chercher de l’eau !

Ce qui nous a donné envie de participer à leur projet, c’est l’aspect global de la prise en charge des enfants : de la maison, jusqu’à l’école !

Mais aussi le fait de pouvoir correspondre avec ces petites filles, pour comprendre comment elles vivent pour leur apporter des solutions ( on a déjà réservé un avion pour leur apprendre à coudre des serviettes lavables 😉) et leur envoyer toute la force qu’on a pour les aider ❤️ !

Comme vous le savez aussi, MÏU, c’est pas que des produits, mais c’est aussi des valeurs ! On s’est beaucoup retrouvé dans celles de cette asso : Solidarité, éducation, responsabilité, Ecoute, Transparence, et Confiance ! C’est exactement les valeurs que nous défendons chaque jour ! 

Si vous voulez en savoir plus sur l’association, ou peut-être même les aider, Un enfant par la main, on vous glisse le lien vers leur site internet : https://www.unenfantparlamain.org/

Qu’est ce qu’on fait concrètement avec cette association ?

On a voulu partager avec vous l’engagement qu’on a décidé de prendre avec cette association. Pas pour dire qu’on est les meilleur, mais jute pour rappeler que de petits gestes peuvent avoir de grands impacts ! On sait que même ,ici, ce n’est pas facile tous les jours, et on ne vous dit pas de donner tout votre argent à des asso.

Mais en gros, pour 25€ par mois, 10€ après déduction l’impôt donc un paquet de clope 🚫 ou un gin to, on peut changer la vie de quelqu’un.

Il y a aussi plein d’autres manières de les aider en faisant du bénévolat, ou en donnant des fringues, des jouet ou du matériel scolaire.

Nous, on a décide de se lancer ! Chaque personne qui travaillera chez MÏU aura une nièce dans un pays du monde ou un petit coup de pouce ne fait pas de mal !

Donc, il y a quelques semaines, Morgui, Chachou et Morgane ont pu faire la connaissance des petites filles qu’elles parrainent😊

Pour le moment, nous avons choisi des petites filles (vous aurez compris pourquoi 😉) qui sont dans des régions où la place des femmes a encore du chemin à parcourir, ou l’excision sévi encore et ou les règles au delà d’être tabou, sont dangereuses…

Comme expliqué plus haut, nous les aidons, grâce à une contribution financière, à avoir accès à la scolarisation dans de bonnes conditions, mais aussi pour améliorer leurs conditions de vie à l’école et au sein de leur village.

On a vraiment trouvé que c’était intelligent de prendre les problèmes que rencontrent ces personnes dans leur globalité !

👉 Notre Morguichouchou nationale parraine Tihum 6 ans, d’Éthiopie 🇪🇹.Pays ou en 2014, seulement 19 % des filles pouvaient accéder à l’enseignement secondaire (source UNICEF) et où dans la région d’Amhara, 48% des filles sont mariées avant l’âge de 15 ans. Et ou l’excision est encore très largement pratiqué.

Tihume n’a pas encore commencé à aller à l’école. Elle vit dans une cabane, une seule pièce sans cloison,  avec ses parents et ses 4 frères et soeurs. Sa mère est femme au foyer et son père, travailleur agricole, est le soutien principal de la famille.

La communauté locale dans laquelle vit Tihun manque d’un accès à une éducation de qualité, d’installations de santé et de moyens de transport. Ils parcourent de longues distances pour obtenir de l’eau d’une rivière, même pas potable, ce qui augmente le risque de maladies qui touchent particulièrement les plus jeunes enfants. Ils prévoient de changer leur vie en étant fiancés.

👉 Morgane (nouvelle recrue chez MÏU) parraine Caline 7 ans d’Haïti 🇭🇹, où le sexisme est monnaie courante ! Que ce soit des propos du personnels de l’Etat d’Haïti, des affiches publicitaires … Il semblerait que la condition des femmes est bafouée en Haïti. Les enfants Haïtiens rencontrent aussi de gros problèmes de scolarisation.

Caline vit dans la chaîne des Matheux, région enclavée située à environ 80km au nord de la capitale Port-au- Prince. Elle est scolarisée à l’école Nationale de Barbe depuis 3 ans. Elle est actuellement en préscolaire, équivalent de la maternelle en France. La petite fille a une sœur et un frère. Elle habite avec ses parents à Barbe, près de l’école. Ses parents sont cultivateurs et peinent à subvenir aux besoins de Caline, aussi bien en termes d’habillage que de nourriture. La petite fille n’a jamais de matériel scolaire.

👉 Chachou parraine Meenakshi, une petite Indienne 🇮🇳 de 8 ans. Elle a 4 frères et soeurs, son papa travaille et sa maman est mère au foyer, leur revenues mensuels s’élèvent à 57€ ce qui ne suffit pas pour subvenir aux besoins essentiels de la famille notamment en termes de santé, d’éducation et de nutrition.

Le combat des femmes Indiennes est de cacher et dissimuler leurs menstruations ce qui a de graves conséquences sur la vie des Indiennes : déscolarisation, honte, hygiène …

Aider par de simples dons, peu importe le montant, c’est faire un premier pas vers un monde meilleur. Mais comme on le disait plus haut, vous pouvez aussi participer comme bénévoles à ce genre de projets !

On a choisi cette asso, car il est possible d’entretenir des correspondances avec ces jeunes filles et leurs familles afin de créer un lien, d’apprendre à les connaître mais surtout de suivre leurs évolutions et leur vie.

Hélas, en raison de la crise sanitaire, on ne peut plus envoyer de lettre car elles sont remises en mains propres aux filleules par des personnes de l’association. Afin de limiter les risques, ils préfèrent attendre de voir comment évolue la situation. On a hâte de pouvoir discuter avec elles et apprendre à les connaitre ! ❤️

Beaucoup d’injustices me crèvent le coeur au quotidien et pour moi, il est devenu vraiment important, de mettre du sens dans MÏU. C’était plutôt dur de trouver un combat, il y en a tellement, mais je pense que l’égalité des chances et l’éducation sont primordiales.

Vous imaginez si chaque personnes qui en a les moyens, parrainait un enfant, comme les choses pourrait être différentes.

On a décidé de montrer l’exemple 😉

Evidement on vous tiendra au courant de nos échanges avec elles, et on vous les présentera, nous n’avons pas le droit de mettre de photo d’elle, mais on va essayer d’avoir des photo de leurs villages, leurs écoles et leurs vies.

J’ai hâte de voir où va nous mener cette aventure et d’agrandir encore la Team MÏU ❤️

Morgane aka Morgui

scolarisation filles monde
Envie de nous aider à changer le monde?
Rejoins nous sur les rÉsEaux
- vos produits préf -

Nos coupes menstruelle

Nos culottes menstruelles

Nos Serviettes lavables

Quelle cup est faite pour
toi ?
Qui est MÏU ?
MÏU prend soin des Minous et de la 🌍, grâce à des alternatives aux protections périodiques classiques, comme des Coupes menstruelles, des culottes menstruelles et des serviettes lavables.
 
Que des produits sains et sans produits toxiques, réutilisables pendant plusieurs années. 
 
MÏU, plus qu’une marque, c’est un mouvement qui veut changer le monde 💪🏻 

Laisser un commentaire